Anciens du lycée Zerrouki

Entete zerrouki

La rencontre des anciens élèves du lycée Zerrouki Cheikh Ibn Eddine, ex-René Basset, est un rendez-vous annuel organisé chaque 1er Mai par l'association "AAELZ". Construit en 1934 par les français, le lycée est un établissement scolaire qui a longtemps fait la fierté de Mostaganem, voire de la région Ouest du pays.

1er Mai 2018. Les anciens élèves du lycée Zerrouki ont fêté, comme à l'accoutumée, la journée internationale des travailleurs avec le partage des moments de grande nostalgie entre les anciens de ce lycée phare de Mostaganem.

1er Mai 2016. Les anciens élèves du prestigieux lycée Zerrouki se sont rencontrés dimanche 1er mai 2016. Ils ont fêté la journée mondiale des travailleurs à leur manière. Des moments d'une grande nostalgie ont été vécus par tous les anciens élèves du lycée de Mostaganem.

Ils sont venus de partout. De Mostaganem, des autres wilayas d’Algérie et même d'autres pays avec un seul et unique but : revivre ces années de lycée. Il y'avait des personnes de tous âges, ceux qui nous avaient précédé, ceux qui avaient partagé avec nous un moment de notre vie de lycéen, et ceux qui nous avaient succédé. Tous, à l'unisson, ils chantaient le même air, l'air des années lycée.

Certes, la physionomie a un peu changé, pour certains, les cheveux se sont raréfiés ou ont totalement blanchi, peut-être que le poids des ans a commencé à peser pour certains autres, mais les cœurs sont restés jeunes et les souvenirs étaient bien présents.

On pouvait facilement lire toute leur joie, toute la liesse qu'ils ne dissimulaient guère, à travers leurs gestes, leurs mimiques, leurs éclats de rire. Ils avaient beaucoup de choses à se raconter depuis le temps qu'ils ne se sont rencontrés.

Ils racontaient leurs blagues de lycées, quelques anecdotes aussi. Certains énuméraient les noms de leurs professeurs qu'ils connaissaient par cœurs, Bain, Rodriguez, Fataccioli, Pol, Esposito, Humbert, Boireau et tous les autres.

D'un moment à un autre, on percevait un peu de tristesse dans leurs yeux quand ils évoquaient le nom d'un professeur ou d'un camarade de classe qui n'est plus de ce monde. Ils avaient oublié pour un moment leur présent de tous les jours et leur quotidien avec toutes ses contraintes pour revivre quelques instants de leur vie de lycéens.

Chaque endroit, chaque banc, chaque arbre ou salle de classe évoquait pour eux de précieux souvenirs, ils n'arrêtaient pas de parler car ils avaient beaucoup de choses à se dire, tant de joie à se raconter.

Il fallait les voir devant les plats de la mythique « Karantika » de Said Kahla, ils se bousculaient comme ils le faisaient à l'époque des années lycée, et là ils retrouvaient ce goût de jeunesse à une époque où Kahla et Ghamaza faisaient la joie de tous nos lycéens avec leurs superbes « Karantika » et «  cherbet » pendant les récréations et les pauses.

Certes, ils sont venus en cravate et en chemises blanches, mais ils se sont tous rappelé leurs jeans pattes d'éléphants et leurs cheveux longs. Tous ces souvenirs qui semblaient enfouis tout au fond d'une mémoire un peu défaillante commençaient à défiler les uns après les autres comme si cela datait d'hier, les moindres détails dans une chronologie parfaite et pourtant c'est des souvenirs de plus de quarante années.

Une journée inoubliable et mémorable qui a permis à beaucoup d'anciens élèves du lycée Zerrouki Cheikh Ibn Eddine, ex-René Basset, de se ressourcer en attendant le 1er mai de l'année prochaine Inchallah. Par : Betedj Mansour.

Le sport scolaire à l'affiche : Les anciens élèves du lycée Zerrouki Cheikh Ibn Eddine, ex-René Basset, attendent le 1er mai de chaque année avec impatience pour se rencontrer au lycée, revivre les meilleurs instants de leur passé et retrouver leurs camarades. Lire la suite

Commentaires

  • MOUNDOU Moussa
    Bien le Bonjour
    Je me souviens comme si cela datait d aujourd hui de certains camarades de classe que je vois en photos tels que ABDELALI , KASSOUS , MAAROUF et bien d autres .Je pense aussi aux admirables profs que j ai connus MM DAHOU .KHARCHEF BELMOKHTAR .CHEBBAB Fatiha. HUGUIER sans oublier quelqu un qui n est plus parmi nous Mr CHAREF (travaillant a l administration avec une certaine dame Zoulikha)
    Je souhaite assister un 1er MAI POUR ME SOUVENIR DU BON VIEUX TEMPS( De 1969 _1976) V0ICI MON NUM
    06 74 67 49 48
  • charef Kassous
    • 2. charef Kassous Le 01/05/2018
    Bonjour Mr Ferrand
    Je suis Charef Kassous Président de l'AAELZerrouki de Mostanem...Une fois arrivé en Algérie prenez contact avec moi à ce numéro 0561688771 et on s'organise pour que vous puissiez rencontrer vos anciens camarades du lycée.
    Bienvenu en Algérie..Le Président
  • ferrand
    • 3. ferrand Le 29/04/2018
    Bonjour,
    je viens de visionner une video des anciens du lycée Zerrouki. J'ai fréquenté ce lycée dans les années 1960 à 1962 classe
    6m' et 5m' . .Je suis né le 24 février 1948.
    Je me rends en Algerie du 5 mai au 11 mai.
    J'aurais aimé rencontrer des anciens éleves de ces classes.
    Dans l'espoir d'avoir une réponse
    Bien cordialement.
    Alain Ferrand
  • Ferhat  Président de l'AECLB
    Sommes intéressés par échange et partenariat entre associations d'anciens élèves. Contactez-nous en cas d'intérêt
    Association des Anciens Elèves du Collège-Lycée Benboulaid de Batna
    http://college-lycee-batna.com/node/166
  • Kassous Charef
    • 5. Kassous Charef Le 23/01/2018
    Très attristés par la disparition ce mardi 23 janvier 2018 de notre ami OMAR MOSTEFA, ancien camarade du lycée Zerrouki Cheikh Ibn Eddine, nous présentons, au nom de l'Association des anciens élèves du lycée, nos sincères condoléances à sa famille, prions Allah de l’accueillir dans son vaste paradis.
  • Benghali Bouasria
    • 6. Benghali Bouasria Le 29/11/2017
    On a honoré mon père lors de cette rencontre annuelle -2016). Remerciements chaleureux à tous ceux qui ont contribuer à la réussite de cet événement et à tous ceux qui sont venus, Allah yarhém les décès. Bravo mille fois et bonne continuation et que vive cette association.
  • DJEROUROU
    • 7. DJEROUROU Le 28/11/2017
    Salam aleycoum,
    On parle des anciens du lycée Zerrouki, mais qu'en est-il de ses professeurs ? Qui se rappelle de Mohamed DJEROUROU, professeur de Français. Il a enseigné au Lycée entre 1983 et 1985, il est décédé un 16 août 1985, 4 mois avant ses 31 ans. Allah yarahmou.
  • Bensabeur Benhenneda
    • 8. Bensabeur Benhenneda Le 18/11/2017
    Baccalauréat mathématiques en 1979, je m'ennuie beaucoup de Mr. Fattacciouli professeur de physique, de Mr. Dietrich professeur de mathématiques et de Neil Shefferd et Natacha professeurs d'Anglais.
  • Rafik Bourahla
    • 9. Rafik Bourahla Le 15/05/2017
    J'ai eu le plaisir de connaitre cet endroit agréable et l'occasion de partager un évènement similaire en 2015 dont il y avait un hommage dédié pour mon père allah yerahmou le Feu Mr Bourahla Abdelkader.
    La date d’aujourd’hui coïncide avec le jour de son départ qui était un 13 Mai 2014 qui représente la troisième année de suite de son départ vers un autre monde sachant que c’était le dernier des mohicans du groupe AEMM (association des étudiants Musulmans de Mostaganem) qui ont répondus à l’appel de la grève de Mai 1956 de L’UGEMA dotant plus il était un ancien élève de ce lycée René Basset et ces sacrifices pour cette ville et pour la nation restent inestimables, dieu est témoin ……………. Les morts ne sont vraiment morts que lorsque les vivants les ont oubliés.
  • Bachir
    • 10. Bachir Le 14/05/2017
    Franchement je n'ai pas les mots pour m'exprimer, c'est un esprit loin d'd'être compris pour cette génération de 18/25 ans. Ça ma fait honneur de vous voir tous. Moi j'étais lycéen en 1997. Allah yarhem Mr Hadjar Sid Ahmed mon prof de francais, merci.
  • Rafik Bourahla
    • 11. Rafik Bourahla Le 13/05/2017
    Encore une autre absence à la feuille de présence du feu Mr Bourahla Abdelkader. Comme par hasard la date de son décès était un 13 mai 2014. Trois ans déjà.
    Allah yarhmek cher père.
  • Mecheri Miloud
    • 12. Mecheri Miloud Le 13/05/2017
    Rentrée 1962, juste après l'Indépendance, beaucoup de monde dans la cour, je n'ai pas pu passer le certificat d'études et ne sais pas si je suis admis en 6°. Les noms s'égrènent au fil des heures en commençant par les grandes classes. Mon angoisse grandit, que c'est long ! Le tour des 6° arrivent, c'est très long. Mon nom est appelé, énorme soulagement, je crois rêver et je vais dans la file rejoindre mes nouveaux camarades. Je n'en connais aucun mais le temps nous fera faire connaissance et nous apprécier. Merci.

Ajouter un commentaire