Livre d'or

189 message(s) dans le livre d'or

Mosta aujourd hui site 1

Réactions sur Mostaganem Aujourd'hui

    • Hamou Bensidaoui Le 11/08/2016
    Ah ! Comme j'aurai tant aimé que notre Wali passe son congé à Mostaganem. S'il avait consacré chaque journée à une plage X, toutes les routes qui y mènent seraient devenues propres et bien nivelées, toutes les plages auraient eu un parking à entrée libre et gratuite, les accès seraient bien aménagés, le sable serait propre et bien tamisé, l'eau serait claire et limpide, les services de sécurité seraient à l’affût de tout ce qui pourrait toucher à la quiétude des estivants. Bref on aurait peut être eu le plaisir de goûter, un peu soit-il, au tourisme TANT prôné par LES RESPONSABLES !!!
    • Abdellah Hezil Le 11/03/2016
    Salem,réunissons nous et mettons nous la main dans la main pour rendre la belle image que posséder notre charmante et très belle ville auparavant,essayons d'organiser des volontariats comme dans le passé et porter assistante et aide à notre honorable WALI et à ses services dans leurs taches.Nous sommes des musulmans ...........que DIEU VOUS RÉCOMPENSERA INCH'ALLAH
  • Superbe votre site ! belle mise en page, belles couleurs, plein d'infos intéressantes ! Magnifique. A côté, celui de mon petit village (700 hab) de Bretagne à l'air d'un livre pour enfants ! à bientôt !
    • Khadari Le 10/02/2016
    AH SI TOUS LES WALIS TRAVAILLAIENT COMME MONSIEUR TEMMAR, L'ALGERIE SERAIT AU SECOND RANG PARMI LES PAYS DÉVELOPPÉS. MONSIEUR TEMMAR, BONNE CONTINUATION ET QUE DIEU VOUS PROTÈGE ET LONGUE VIE.
    • Amar Le 06/12/2015
    Salem, très bonne initiative ces importants projets que le wali vient de lancer. Vaiment c'est un acquis de plus pour mosta et ça sera bénéfique pour la ville et pour le tourisme. Merci Monsieur le wali et bon courage, mais il faut le laisser travailler inchallah.
    • Khelifa Mohamed Le 21/10/2015
    A l'occasion de la journée nationale de la presse, Il me plait de dire que le site Mostaganem Aujourd’hui et sa page Facebook sont devenus un réservoir d'informations et de communication incontournables pour la population Mostaganémoise qui est branchée sur l'internet. Ils engrangent d'années en années des acquis dans le professionnalisme et dans l'audience au point où certains se sont fidélisés d'une façon quasi permanente pour s'informer sur la vie active de la ville. Je réitère mes sentiments à l'égard de M.A pour écrire que c'est des sites dynamiques et inter-actifs comme l'exige le management de la communication et l'information. Cette amélioration notable au niveau des indicateurs des informations que le fondateur, notre ami Abdelatif Roukh, distille journellement, nous confirme son professionnalisme. Bravo et bon vent !
    • Habib KHELIFI Le 18/10/2015
    Bonjour; Je suis Tunisien ayant vécu à Mostaganem entre 2006 et 2009 pour la surveillance des travaux du projet MAO. Au début, on nous avait logé à l'hôtel El-Feth dans les Sablettes puis on avait déménagé à la base vie à Debdaba, route de Relizane. Ce sont des années inoubliables. Mostaganem est une belle ville. La nostalgie m'attache à votre site. N'hésitez pas de publier des vidéos, sur les nouveautés (Tramway, fonctionnement du projet MAO, les Sablettes, base-vie Debdaba, centre ville, Assil, etc...) Merci.
    Mes vives remerciements.
    • Penot Maryvonne Le 31/12/2014
    En ce dernier jour de l'an 2014, je souhaite à tous les Algériens et citoyens de Mosta la belle, une année 2015, remplie d'amour, de prospérité, de confiance et de sérénité. Continuez à espérer et à croire en de jours meilleurs pour notre ville tant aimée. Fraternellement votre.
    • Miloud Mecheri Le 10/11/2014
    Je suis très ému après la lecture de tant de messages sur Mosta, là où je suis né (Beymouth en 1926), je vous remercie tous.
    • Mohamed - Oran Le 30/08/2014
    Merci pour votre site, espérons qu'il sera mieux alimenter. Je suggère que l'on mette un traducteur électronique de langue vers le haut car il y' a beaucoup d'Algériens de Mostaganem à travers le monde. Merci.
    • Abdelkader Le 09/07/2014
    Après de longues années,je suis revenu me ressayer a la peche a mes endroits preferes.Munis d'un attirail "respectable"moulinets et canne a peche me revoilà transforme en pecheur du dimanche.D'habitude des les premiers lances je me faisais un merou un sar une dorade ou un marbre...mais la,rien du tout,pas le moindre poisson.La clef de l'enigme c'est une personne qui passait par la:"il n'y a plus rien,ils ont tout tue a la DYNAMITE"me lanca-t-il.Ecoeure,je quittais cet endroit jadis poissoneux.Comment est-il possible qu'un braconnage a l'explosif sevisse en toute impunite,un manquement grave qui interlle les autorites concernees.
    • Bachiri Le 22/04/2014
    De Setif capitale des hauts-plateaux (Beida-Bordj), j'ai été en mission à Mosta dans les années quatre-vingt du siècle passé. Une petite ville par rapport à Oran El-Bahia et Alger la blanche, tout mon pays l’Algérie aujourd’hui c'est une autre splendide. J'aime visiter Mostaganem, j'ai des amis de jeunesse. Les habitants ont le caractère des Constantinois et les tunisien. Visitez Setif.
    • Djamil Hadj Mohamed Le 28/02/2014
    Qui veut sponsoriser un 'ouvrage d'arts' sur la ville de Mostaganem : un recueil de dessins de Hachemi Ameur assorti d'une légende poétique de Djamil Hadj Mohamed avec un article en guise d'introduction rédigé par un ami commun le regretté Sid Ahmed Hadjar. Qui ? Ecrire à Mostaganem Aujourd'hui.
    • Maryvonne Penot Le 10/02/2014
    Dans un pays chaud, l'Algérie, habitait une famille très simple entourée par l'amour de leurs parents. Il y’ avait deux sœurs et un petit frère. Ils étaient heureux car tout simplement ils habitaient pas très loin de la mer, près de belles plages au sable fin. A l'école, ils apprenaient à vivre ensemble avec des enfants d'une autre religion que la leur. Toutes les communautés étaient présentes dans les classes, la maîtresse nous montrait les qualités de chacun d'entre nous qu'on soit noir, blanc , catholique, juif ou musulman. Nos jeux à la récréation étaient "la marelle, les osselets, 1 2 3 soleil". On était tous heureux là-bas dans ce beau pays. Le jeudi, on descendait à la mer pour aller se baigner et faire de la plongée avec un masque et une grosse bouée. Devinez, c'était tout simplement une grande chambre à air qui nous servait de petit bateau, sous la surveillance de notre grande sœur ou de notre grand mère bien aimée. Il a fallu partir de ce beau pays car il y' avait la guerre et abandonner toute cette vie joyeuse et insouciante.
    Histoire racontée par moi même, enfant de Mosta pour mes petites filles (Linou, Manon et Kayla).
    • Mostaganémois Le 30/12/2013
    Non à la démolition de Sidi El-Mejdoub, l'histoire de Mostaganem ne peut et ne pourra jamais être comprise par un inconnu, en l’occurrence le Wali, mais l'APW doit réagir et opposer son véto à ce projet car ne pouvant servir notre ville. L’expérience à montrer que le tourisme n'est attrayant que quand les complexes touristiques sont loin des villes, Sidi El-Mejdoub est une continuité naturelle de la ville, il ne pourra jamais être un site touristique, ça serait la bêtise du siècle.
    • Maryvonne Le 28/12/2013
    Je voulais par le biais de votre site souhaiter à tous les Mostaganémois une bonne fin d'année 2013, en espérant que la nouvelle vous apporte plein de joies, de paix et de solutions pour le bien être de tous les citoyens qui croient tant en cette si belle ville côtière où je suis née. Fraternellement votre et ayez confiance en l'avenir de Mosta la belle.
    • Abdelkader Le 27/12/2013
    Mr le wali;
    Vous prenez la décision de raser Sidi El-Mejdoub ! Avez-vous consulté les Mostaganémois ? Bien sur que non. Du haut de votre poste, il vous est difficile voire humiliant de vous abaisser à notre niveau et tendre l'oreille. Et pourtant, Mr le ministre de l'intérieur vous a nommé à ce poste de haut responsable pour œuvrer en toute équité et justice. Et, l'une de vos prérogatives essentielles est d'être à l'écoute des Mostaganémois, ceux qui sont la depuis des siècles, ceux qui ont a coeur l'histoire, la culture de leur belle ville: Mostaganem. Mr le wali, vous décidez de raser une partie de l'histoire de notre ville. Si vous étiez originaire de Mostaganem, vous ne l'aurez jamais fait. Alors, ce que je vous demande, c'est qu'avant toute décision de cette importance mettez-vous dans la peau d'un Mostaganémois ne serait-ce qu'un instant. Et Mostaganem vous en sera reconnaissante. Réhabilité Sidi El-Mejdoub et en faire un petit paradis c'est très possible, aussi faut-il en avoir la volonté. Merci Mr le wali de revenir sur votre décision lourde de conséquences.
    • PENOT -ABERT Maryvonne Le 16/12/2013
    M. Algudo, mon cher compatriote a absolument raison. Il est comme moi né à Mosta la belle, comme je l'appelle, et effectivement nous aurions pu vivre ensemble mais l'histoire et surtout la politique en a voulu autrement. Comme lui et comme tant d'autres, déracinés par la force des choses, nous aimerons notre ville de naissance jusqu'au dernier jour de notre vie. Je remercie par le biais de ce livre d'or, ce site formidable, que je ne délaisse pas depuis sa création en 2008 et qui nous permet d'écrire. Merci à vous cher M.A et toute votre équipe. Je sais qu'un jour je reviendrais vous voir, car comme disent certains de mes frères et sœurs algériens: On vous attend, Bienvenue chez vous.
    Fraternellement votre.
    • ALGUDO Alain Le 16/12/2013
    Bonjour Mosta ma ville natale, Mosta ville de ma jeunesse, Mosta ville que notre entreprise de Travaux Publics à marqué de son empreinte, ville toujours chère arrachée par l'histoire au coeur des Mostaganémois expatriés en France et qui l'aimeront jusqu'à leurs derniers jours. Mon Dieu que les choses sont injustes quand on sait combien de chose nous aurions pu nous apporter les uns aux autres. Mais hélas, les uns comme les autres, nous avons été que des pions sur un échiquier.
    • Moussa Le 08/11/2013
    Salam; Voilà j'ai beaucoup de choses à dire sur Mostaganem. En premier, je remercie tous ceux qui ont pu mettre des photos, car ça me permet de visiter Mosta tous les jours à travers l'internet, merci encore. En deuxième, c'est à propos des balcons d'immeubles transformés en baraques, en poulaillers, en cuisines, etc. Aucun balcon ne ressemble à l'autre dans le même immeuble. Pourquoi ces transformations en ville alors qu'on n'a pas le droit, et si ce n'est pas la transformation c'est le linge, tapis, et n'importe quoi qui est étendu. Ces immeubles tous nouveaux et beaux, sont dégradés à la 1ère année de son occupation. Quant aux halles de chaque étage, les habitants coupent avec du bois ou autre, pour pouvoir mettre tous leurs encombrants. Et là, je parle de ce que j'ai vu. Alors Monsieur le Préfet, j'espère que vous allez pouvoir interdire ces transformations des immeubles et que vous allez nettoyer les rues en mettant des PV (Procès verbal) à tous ceux qui s'amusent à jeter les ordures sur les trottoirs et sur les voies publiques à n'importe quelle heure. Pour terminer, Inchallah Mostaganem deviendra un jour Capitale de l'Ouest du pays.

Écrire un message sur le livre d'or

Code incorrect ! Essayez à nouveau