Parc mostaganem 1

Mostaganem : Le Mostaland Parc est sécurisé

Le drame survenu au parc des loisirs de Mostaland, lorsqu'un tigre en captivité a arraché le bras à une fillette qui s'est trop rapprochée de la cage, a suscité moult questions au sujet de la sécurité des visiteurs fréquentant en grand nombre cet endroit touristique à Mostaganem.

La directrice de l'entreprise de gestion du parc, Samia Benmehal, a assuré à l'APS : "Le zoo et les autres sites d'attraction présentent toutes les conditions de sécurité aussi bien pour les visiteurs que pour les animaux qui y sont exposés".

Selon la responsable, le parc zoologique dispose d'une cinquantaine de cages aux grillages renforcés pour abriter les animaux et mettre hors de danger les visiteurs, dont le nombre dépasse quotidiennement les 6.000 personnes.

En plus de ce dispositif, a-t-elle poursuivi, des obstacles sécuritaires artificiels ont été mis en place en plus des panneaux mettant en garde les visiteurs contre les dangers qu'ils encourent en s'approchant des animaux sauvages comme les tigres, les lions, les hyènes, les loups et les crocodiles, qui représentent l'une des plus importantes attractions du parc.

15 agents de sécurité permanents et 10 autres saisonniers veillent également au contrôle des véhicules ainsi qu'à la sécurité des visiteurs et de leurs biens au sein du site. A ceci, s'ajoutent les équipes médicales et vétérinaires qui veillent sur la santé des animaux.

Des moyens de télécommunications et des caméras de surveillance ont été mis en place pour parer à toute éventualité et permettre aux équipes de sécurité d'intervenir rapidement en cas de nécessité.

Pour renforcer davantage la sécurité au sein du site, il est prévu, dans les prochains mois, de créer un poste de police qui travaillera en coordination avec les 7ème et 8ème sûretés urbaines proches de Mostaland, chargées de sécuriser les routes et les voies d'accès au parc, a encore ajouté Samia Benmehal.

Des visiteurs "insouciants"

Depuis son ouverture et son entrée en service il y a un an, Mostaland a enregistré plusieurs agressions ayant ciblé des animaux, dont certains sont en voie de disparition.

Le responsable de la clinique vétérinaire du parc, Lakhdar Ouassini, a rappelé que le parc avait perdu deux crocodiles du Nil, tués à coups de pierres par des visiteurs malveillants. L'événement a suscité l'étonnement et la surprise devant de tels comportements.

Ce vétérinaire a également souligné que le règlement intérieur de Mostaland interdit aux visiteurs d'attaquer et de se montrer agressifs vis-à-vis des animaux ou de les nourrir avec toutes sortes de nourriture et de boisson. "Les animaux tombent souvent malades et souffrent d'indigestion en consommant des nourritures ne correspondant pas à leurs alimentations habituelles et naturelles", explique-t-il.

Par ailleurs, le complexe touristique enregistre quotidiennement entre 4 et 5 cas d'enfants égarés, livrés à eux-mêmes sans surveillance parentale ou de leurs accompagnateurs. Ces enfants s'approchent souvent dangereusement des cages des animaux s'exposant à des dangers réels et certains, explique, pour sa part, le responsable de la sécurité, Nedjjar Laïd.

Le responsable n'a pas manqué de faire part de sa consternation face au comportement irresponsable de certains parents, qui "abandonnent" leurs enfants dont certains à besoins spécifiques à l'intérieur de leurs véhicules exposés à la canicule et aux fortes chaleurs.

Neddjar Laïd a invité les visiteurs du parc à respecter le règlement intérieur, à surveiller leurs enfants, à ne pas s'attaquer aux animaux et à s'abstenir de les nourrir.

Le parc des loisirs Mostaland, qui s'étend sur 57 hectares dont 32 ha abritant le parc zoologique, est situé dans le quartier de Kharrouba, à l'Est de la ville de Mostaganem et près de la façade maritime Sidi Mejdoub, donnant sur la baie d'Arzew.

Inauguré et mis en service le 13 juillet 2017, Mostaland offre aux visiteurs, enfants et adultes, une vingtaine de jeux attractifs, un aquaparc, un parc zoologique, une forêt naturelle et autres infrastructures de servitudes comme des restaurants de luxe, des fast-food, un hôtel 5 étoiles, un centre sportif, des espaces commerciaux, des espaces de divertissements ainsi qu'un parking d'une capacité de 5.000 places.

Le parc zoologique abrite une centaine d'animaux représentant quelque 36 espaces, dont certaines rares comme le tigre royal du Bengale, les loups blancs polaires, le lama, le yak ou encore les babouins du Gabon et le crocodile Nil ainsi que des espèces en voie d'extinction en Algérie comme le fennec, l'hyène rayée et le macaque.

Par : APS.

Société Tourisme

Ajouter un commentaire