Eph mosta

La sécurité électrique au bloc opératoire garantie

La Direction de wilaya de la santé de Mostaganem a démenti, dans un communiqué publié samedi, les informations rapportées par des médias au sujet d'une prétendue coupure de courant lors d'une intervention chirurgicale au niveau du bloc opératoire de l'EPH "Che Guevara".

Selon la DSP, une vidéo circulant ces dernières heures sur les réseaux sociaux et reprise par certains médias, faisant état d'une prétendue coupure de l'électricité au moment d'une intervention chirurgicale effectuée par le staff médical, n'a jamais été filmée à l’établissement public hospitalier (EPH) de Mostaganem.

Sur cette vidéo, dont l'auteur et la date n'ont pas été mentionnés, l'on aperçoit les chirurgiens qui continuent à opérer un patient après une coupure d’électricité survenue en pleine intervention chirurgicale, en éclairant avec des lampes torches de leurs téléphones mobiles.   

La direction de la santé a rappelé l'existence à l'hôpital de Mostaganem de deux générateurs électriques, l'un d'une puissance de 400 KVA et le deuxième de 150 KVA utilisé en cas de défaillance ou de dysfonctionnement du premier générateur, réservé uniquement au bloc opératoire et au service de réanimation. 

A cela s'ajoute, d'après la même source, le nombre de lampes scialytiques qui fonctionnent à l'aide des batteries qui ne nécessitent plus d'électricité en cas d'une importante coupure de courant. 

Tout en démentant catégoriquement ces "fausses informations" et la véracité de cette vidéo, la direction de la santé a invité les médias et les professionnels de la presse à respecter l'éthique et la déontologie et à vérifier les informations relayées depuis des sources non-fiables.

Il est à noter que cette vidéo a largement été partagée sur les réseaux sociaux ces dernières 48 heures créant une véritable polémique sur internet, ce qui a poussé la Direction de wilaya de la santé à réagir.

Par : Mustapha.

Santé