Scanner mosta

Le déplorable état des UMC de Mostaganem

Une photo prise aux UMC de Tigditt et publiée, vendredi 10 juin 2016, sur la page Facebook du site internet Mostaganem Aujourd’hui a fait le buzz sur la toile et a fait réagir le premier responsable de la wilaya de Mostaganem.

Selon nos informations, le wali a sévèrement critiqué les responsables des UMC de Tigditt pour cette négligence. Ces derniers ont expliqué au wali Mr Temmar Abdelwahid que « cette photo est ancienne et prise en hiver alors qu’on est en été. »

Le site Mostaganem Aujourd'hui n'a pas souhaité publier les photos de l’état dans lequel se trouvent actuellement les UMC de Tigditt par respect aux nombreux patients qui se trouvent dans une situation désagréable. Les citoyens le savent : En cas d'urgence, vous risquez de mourir, faute de prise en charge.

Il a été décidé de mettre en ligne une photo d’illustration récente prise, au début de l’année, par un correspondant de presse et qui résume parfaitement le laisser-aller et la négligence constatés dans cette structure de santé publique.

Cette même photo est toujours d’actualité puisque rien n’a changé depuis, en dépit des instructions émanant du ministère de la santé et récemment lors de la visite de Monsieur le ministre de la santé Mr Boudiaf dans la wilaya.

Il suffit de visiter les lieux pour constater le malheureux sort réservé aux malades en état d’urgence. Vendredi 10 juin 2016, un citoyen de ‎Mostaganem a été obligé d’aller chercher des connaissances au niveau des UMC pour assurer une meilleure prise en charge de son père. Et si l'on connait personne ?

Il se dit en colère puisque le scanner ne fonctionne pas et il n’y avait pas d’assistance et de médecins spécialistes par le week-end pour diagnostiquer le cas de son père. Ce dernier, dans un état comateux, a été transféré par le SAMU à l'hôpital "Che" du centre-ville pour effectuer une séance de scanner.

Sur les lieux, les urgences médico-chirurgicales, implantées à 2 km de l’hôpital du centre-ville, sont saturées et le personnel est carrément débordé ce qui crée un désordre impressionnant. Par conséquent, les nombreux malades en urgence se trouvent abandonnés et parfois meurent en silence. Ceci, sans évoquer la qualité des soins et l'hygiène à l'intérieur du centre.

Face à cette déplorable situation, les Mostaganémois espèrent que l’ouverture prévue du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Kharrouba allègera la pression sur les UMC de Tigditt et leur faire oublier le calvaire qui dure depuis des années. Un énième appel est lancé aux responsables de la DSP pour assainir la situation.

Par : Mustapha.