Chu mostaganem

L'appel des étudiants en 6e année de médecine

Les étudiants en 6e année de la faculté de Médecine de Mostaganem lancent un appel aux autorités locales pour qu'elles réagissent à leur principale doléance relative aux retards accusés dans l'achèvement du projet du CHU de Kharrouba qui devrait abriter leur dernière année de formation.

Nous avons toujours été passionnés par la médecine car il s’agit d’un métier noble dont la mission première est de servir l’humanité. Comme étant des étudiants en 6ème année de médecine à la faculté de Mostaganem, notre souffrance dans le cursus n’était pas la même que tous les étudiants des autres facultés.

En première année, la construction de notre faculté n’était pas encore prête, on a dû la passé au niveau d’une salle dans la bibliothèque centrale de Mostaganem (l'ex-ITA). En deuxième année, tout est rentré dans l’ordre, on était enfin les bienvenus dans notre faculté, mais on est resté tous le temps soucieux de notre avenir, vu qu’on ne voyait aucun avancement au niveau de l’établissement de santé à proximité de la faculté qu’on croyait un CHU.

En 3ème année, notre galère ne vient que commencer. Nous avons effectué nos stages précliniques dans un hôpital universitaire à Oran et nous étions obligés de se déplacer une semaine par mois durant toute l’année universitaire.

Depuis la 4ème année, on est rentré dans le cycle clinique, là où nos stages devraient occuper plus de 50% de notre formation. Mais malheureusement, la majorité de nos stages étaient effectués au niveau de l’EPH de Mostaganem qui manque énormément d’encadrement et de formateurs hospitalo-universitaires d’une part, et de l’autre part nous étions très mal accueillis dans la majorité des services avec parfois un refus directe de la part des chefs de services pour nous recevoir.

Il nous reste quelques mois de notre internat "stage de fin d’études" qui doit durer 48 semaines exactement, et malgré tout cela nous ignorons à ce jour les structures hospitalières qui vont nous accueillir.

Notre souhait serait de passer notre dernière année de formation (l’internat) au niveau de la structure hospitalière mitoyenne de la faculté de médecine de Mostaganem (240 lits), et qu’on soit bien encadré par des formateurs hospitalo-universitaire afin d’approfondir nos connaissances et acquérir de l’expérience professionnelle au contact de cas réels, et qu’on aura tout simplement notre droit.

Nous vous rappelons que notre objectif principal est de bénéficier d’une formation de qualité et d’être au service du malade et de la médecine à Mostaganem. Notre souhait est que ce message parvient aux autorités tout en espérant que tous les efforts seront déployés pour que l'ouverture du CHU soit effective l’année prochaine.

Par : Meriem.

Santé