Blog

  • Moulay Benkrizi n’est plus, la Nouba en deuil

    Hadj Moulay Benkrizi, l’icône Mostaganémoise de la musique andalouse n’est plus. Il s’est éteint mardi 07 février 2017, à l’âge de 85 ans, après avoir longtemps combattu la maladie. La triste nouvelle nous a bouleversé et profondément ému.

    Lire la suite

  • Le parcours lumineux de Hadj Mekki Bensaid

    Figure très connue et fort estimée du milieu théâtral Mostaganémois, Hadj El Mekki Bensaid est resté, malgré une santé précaire, un briscard débonnaire et passionné que les festivaliers croisent, avec un réel plaisir, lors de chaque édition du festival du théâtre amateur, que notre cité abrite depuis sa fondation en 1967, avec un engouement toujours renouvelé.

    Lire la suite

  • Djillali Benabdelhalim revient cette semaine

    C’est la veille du 27 mars 2016, journée mondiale du théâtre qu’a eu lieu, en présence du ministre de la culture, M. Azzeddine Mihoubi, l’inauguration officielle du tout nouveau théâtre « Djillali  Benabdelhalim »  de Mostaganem, après une attente qui aura duré de longues  années et un investissement financier qui dépassa allègrement les prévisions escomptées.

    Lire la suite

  • Troupe Essaïdia : Souvenir d’une glorieuse épopée

    Dans l’histoire culturelle de la ville de Mostaganem, la célèbre troupe musico-théâtrale d’El Mesrah-Essaïdia qui avait marqué de par ses performances musicale et théâtrale les années cinquante, y tient indubitablement une place à part. Sa prouesse artistique, c’est d’avoir réussi à fusionner au sein d’une même troupe, et avec une heureuse symbiose, une musique moderne de qualité à un théâtre contemporain réputé ardu, puisque d’inspiration stanislavskienne.

    Lire la suite

  • Hommage à l'historien BOURAHLA Abdelkader

    Le regretté Bourahla Abdelkader, historien, chercheur, expert émérite et défenseur acharné des repères mémoriels de notre belle cité, aura été, sa vie durant, sur tous les fronts. Et à bien considérer ses travaux en histoire et ses recherches sur le patrimoine, nous pourrions dire, à juste titre, que cet enfant de Tidjditt, nous aura définitivement réconcilié avec notre propre histoire.

    Lire la suite

  • De l’art et de la générosité à Mostaganem

    Parmi les associations de musique andalouse que la ville de Mostaganem s’enorgueillit d’abriter, l’Association El Fen Oua Nachat y tient, sans nul doute, une place particulière. Fondée, en 1984 par une poignée de notables mostaganémois*, l’association qui se rattache à la çan’aa d’Alger, se démarque par delà l’enseignement musical qu’elle prodigue aux élèves des différents paliers, et par une animation soutenue pendant pratiquement toute l’année scolaire.

    Lire la suite

  • Le Cyprès du Tassili, un arbre millénaire en danger

    Dans les massifs montagneux du Tassili des AJJERS, pousse un arbre unique en son genre : le Cyprès du Tassili (Cupressus dupreziana) encore appelé TAROUT (en langue tamahaq). C’est un arbre endémique de ces contrées, c’est-à-dire qu’on le trouve uniquement dans ces régions sahariennes, où subsistent encore, dans des conditions climatiques extrêmes, quelques petites colonies, le plus souvent clairsemées.

    Lire la suite

  • Sid-Ahmed Benalioua : Du Chaabi à la Nouba

    Le mardi 29 septembre 2015 nous a quitté Sid Ahmed Benalioua, chanteur et virtuose de l’association mostaganémoise « Ibnou Badja » de musique andalouse. Il était âgé de 59 ans et s’apprêtait à jouir, d’une retraite longtemps attendue. Mais le destin en a voulu autrement. L’artiste fut enterré à Mostaganem, dans une atmosphère empreinte de dignité et de profonde affliction. Une pluie fine accompagnera l’enterrement.

    Lire la suite

  • Souvenir d'un tournage avec Mr Mokhbi

    Le professeur Abdelouahab Mokhbi nous a quitté le 17 avril 2015. Né à Skikda le 31 Août 1945, le défunt était un brillant agronome et un universitaire de grande qualité. Comment ais-je connu M. Mokhbi ? En tous cas pas à l’université ni lors d’un colloque, mais plutôt sur un plateau de cinéma. C’est en effet dans les coulisses d’un tournage d’un film que je fis la connaissance de monsieur Mokhbi.

    Lire la suite

  • Splendeur et décadence d’un cinéma de quartier

    Comme à chaque printemps, le cinéma est en fête et les salles retrouvent à Cannes. A Mostaganem, ils sont nombreux ceux qui oublient nos vieilles salles de cinéma. A cet effet, nous évoquons, à travers notre article, l’histoire du Ciné-Lux de Tigditt, histoire qui s’attardera, nostalgie oblige, sur la splendeur passée d’un petit cinéma de quartier.

    Lire la suite