Avenue benyahia

La société espagnole Isolux Corsán en faillite

La société espagnole "Isolux Corsán" est en faillite et serait sur le point de se retirer d’Algérie, a appris ce jeudi TSA de sources concordantes. L’entreprise est engagée, en consortium, dans la réalisation du tramway de Constantine (Avec Cosider et Alstom). A Mostaganem, Isolux Corsán est chef-de-file du tramway en partenariat d'Alstom.

Mise en grande difficulté financière notamment suite à une forte amende de près de 117 millions de dollars infligée par le gouvernement bolivien, "Corsán" a déclenché, en avril 2017 dernier, une procédure de faillite qui la protège ainsi de ses créanciers.

En Algérie, ces déboires se répercutent sur les travaux du tramway de Constantine, au point ou ses partenaires l'Algérien "Cosider" et le Français "Alstom" réfléchissent à reprendre les activités de l’entreprise espagnole. "Nous avons des responsabilités communes vis-à-vis du client", indique une source proche du consortium.

A l'origine de ces retards, l'entreprise "Isolux Corsán" qui n’est plus en mesure de payer ses sous-traitants et d’assurer ainsi le déroulement normal des travaux. Ces difficultés ne sont aucunement liées à un quelconque retard de paiement de la part de l’Entreprise du métro d’Alger (EMA). « Il n’y a aucun problème de financement. Ces problèmes sont strictement internes liés à l’entreprise espagnole », assure-t-on.

La situation est d’autant plus problématique que Isolux Corsán est chef de file du projet du tramway de Mostaganem. En partenariat avec Alstom, l’entreprise espagnole ne parait plus en mesure de mener le projet à terme. Quelle incidence sur le calendrier ? Y aura-t-il un éventuel surcoût ? L’État devra-t-il résilier le contrat et infliger une amende au groupe espagnol ? Autant de questions qui restent pour l’heure sans réponses.

Par : TSA.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau