Enfant ali 1

La justice Française s’implique dans l’affaire d'Ali

L’affaire de disparition de l’enfant Ali FETTOUCHE-LANSALOT prend d’autres proportions suite à l’intervention de la justice Française qui a ouvert une enquête judiciaire sur cette affaire qui défraie la chronique en France comme en Algérie, a-t-on appris.

« L'enquête a commencé en France et nous avons eu la confirmation qu'Ali avait embarqué avec son papa pour se rendre en Algérie le 18 avril 2016 dernier. L’enquête suit son cours et on nous a demandé de patienter », nous a déclaré Mme LANSALOT.

Avant d’ajouter « Juridiquement, on était bloqué mais son papa, originaire de Mostaganem, ne s'étant pas manifester et restant sans nouvelles encore. On parle dorénavant non pas d'enlèvement d'enfant mais de disparition ou encore de soustraction d'enfant. »

L’enfant Ali est officiellement porté disparu depuis le 1er mai 2016, date à laquelle Mme Ophélie Lansalot aurait dû le récupérer. « J'ai toujours voulu préserver les liens père-fils qui sont très importants dans la vie d'un enfant. Je ne voulais que le bien de mon fils. Je ne comprends pas pourquoi il a disparu ! », s’interroge Mme Ophélie.

En France, une campagne de soutien à cette famille a été lancée ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Certains medias Français commencent également à évoquer le cas de disparition de cet enfant dont la maman reste sans nouvelles de son fils depuis 01 mois.

« J'espère que cette campagne portera des fruits et que son papa se manifestera, comprendra l’erreur et ramènera mon petit bébé. Je ne l'ai jamais privé de voir son fils, jamais. En revanche, l'attente pour entendre la voix de mon fils demeure insupportable », se désole la dame en détresse.

Par : Mustapha « M.A »