Boudiaf mesra

Inauguration de trois hôpitaux à Mostaganem

La wilaya de Mostaganem a bénéficié de trois nouveaux hôpitaux dotés d’une capacité d’accueil globale de 180 lits, qui ont été inaugurés, jeudi, par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf.

Ces nouvelles infrastructures, implantées dans les communes de Mesra, Bouguiret et Achaacha, ont nécessité une enveloppe global ayant dépassé les 1,9 milliard DA. Elles disposent des services de gynécologie obstétrique, de chirurgie générale, de médecine interne, de pédiatrie, des urgences médicales, des blocs opératoires, de laboratoires et autres structures.

Ces trois hôpitaux permettront d’atténuer la tension enregistrée au niveau des autres établissements de santé de la wilaya. Ils permettront d’épargner aux malades des déplacements vers le chef-lieu de wilaya et vers les établissements sanitaires de la région comme ils permettront d’améliorer la couverture sanitaire assurée aux citoyens.

Dans une déclaration à la presse, le ministre a relevé que ces trois établissements disposent d’équipements modernes qui seront mis en service graduellement à condition que le corps médical assure des soins de base comme les urgences médicales, les consultations et les spécialités de base.

Une unité de chimiothérapie à Achaâcha

Abdelmalek Boudiaf a instruit les responsables du secteur d’ouvrir une unité de chimiothérapie au niveau de l’établissement hospitalier d’Achaacha (90 km à l’Est du chef-lieu de wilaya) où un staff médical spécialisé en oncologie de l’hôpital « Che Guevara » de Mostaganem devra l’encadrer.

Le ministre a appelé les praticiens et les professionnels à relever le défi et assurer de meilleures prestations aux citoyens soulignant que parmi les problèmes que rencontre le malade lors de son hospitalisation est l’absence de médecin et les pannes récurrentes des équipements médicaux.

Par ailleurs, Abdelmalek Boudiaf a invité des spécialistes de l’hôpital de Mostaganem à effectuer des consultations aux établissements hospitaliers pour combler au manque du personnel spécialisé afin d’épargner aux malades les déplacements et d’alléger la pression sur cet hôpital.

Il a également proposé la signature de conventions avec des entreprises et sociétés spécialisées dans les équipements médicaux afin d’assurer les volets de la formation et de la maintenance, comme il a souligné la nécessité de connecter tous les hôpitaux au réseau national de diagnostic et traitement à distance.

Par ailleurs, le ministre a annoncé que quelque 27.000 postes budgétaires sont réservés, cette année, à l’échelle nationale, aux différentes spécialités du secteur. 43 spécialistes et 80 paramédicaux seront affectés à la wilaya de Mostaganem.

Abdelmalek Boudiaf a annoncé que la nouvelle carte sanitaire entrera en vigueur avant la fin de 2016, assurant que le secteur de la santé ne connaitra aucune difficulté en dépit de la conjoncture économique que traverse le pays.

Un Centre de radiothérapie à Mostaganem

Concernant la situation des malades atteints du cancer, le ministre a noté qu’en application aux instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, des centres spécialisés ont été ouverts pour s’approcher davantage des malades au niveau national, où le taux de couverture en chimiothérapie a atteint 100 pour cent et celui de la radiothérapie est de 98 pour cent.

Dans ce contexte, il a annoncé l’ouverture d’un service de radiothérapie au niveau de l’hôpital de 240 lits, en cours de réalisation au chef- lieu de wilaya de Mostaganem.

Par ailleurs, le ministre a procédé au lancement d’équipes mobiles d’hospitalisation à domicile dans la commune de Bouguirat et au lancement, à Achaacha, de la deuxième phase de la campagne de dépistage des cancers du col de l’utérus et du sein touchant les femmes des douars, villages et communes éloignés. Des généralistes et spécialistes encadreront ces deux campagnes pour lesquelles des cliniques médicales mobiles dotées d’équipements médicaux sophistiqués ont été mobilisées.

Abdelmalek Boudiaf s’est enquis de l’avancement des travaux de réalisation d’un nouvel hôpital de 240 lits en cours de réalisation à Kharrouba, à la périphérie Est de la ville de Mostaganem. Le chantier enregistre un taux d’avancement de 90%. Sur place, le ministre a mis l’accent sur la nécessité de livrer cette infrastructure en décembre prochain et lui donner un statut de Centre hospitalo-universitaire.

Ce projet, lancé en travaux en 2007, a été suspendu durant quatre années faute de maitrise de sa gestion et puis pour sa réévaluation. Les travaux qui ont repris en 2014 ont été confiés à cinq entreprises nationales, signale-t-on. Son coût global a atteint 2,24 milliards DA.

Par : APS.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau