Ecole mazagran

Plus de 9 millions d'élèves attendus le 6 septembre

Plus de 9 millions d'élèves vont rejoindre les bancs de l'école le 6 septembre, soit plus de 270.000 élèves de plus que l'année scolaire passée, a annoncé dimanche la ministre de l'Education nationale lors d'une Conférence nationale des directeurs de l'Education en prévision de la nouvelle rentrée scolaire.

Mme Benghabrit a souligné que son secteur prendra soin de développer un ensemble d'actions inscrites au plan d'action du Gouvernement. L'essentiel de ces actions portera sur "l'amélioration de la maitrise des langages fondamentaux au primaire, la réforme du système d'évaluation pédagogique, la généralisation progressive de l'enseignement de Tamazight, l'amélioration de la gouvernance dans le système scolaire en poursuivant la numérisation du secteur, le renforcement de l'éducation à la citoyenneté et la mise en œuvre du programme national de formation en direction de tous les personnels".

Au plan administratif, encadrement pédagogique et gestion des ressources humaines, la ministre de l'éducation a invité les 50 directeurs de l'éducation à effectuer des visites de terrain afin de s'assurer du lancement effectif de la rentrée à la date arrêtée et de la disponibilité de l'encadrement, mais aussi pour veiller que les manuels scolaires  parviennent aux élèves dans le temps requis.

"Nous devons arriver au nécessaire rééquilibrage des effectifs au plan de la gestion des ressources humaines en assurant un redéploiement efficace vers les zones susceptibles d'être déficitaires. Aucune division pédagogique ne doit rester sans encadrement. Tous les chefs établissements scolaires sont instruits afin d'organiser des opérations élection des délégués de classe", a indiqué la ministre au plan de la gestion des ressources humaines.

"Il vous faut créer les conditions optimales pour des concertations régulières et systématiques entre l'administration scolaire et les partenaires sociaux, le même intérêt doit être accordé à la communication avec les médias. Pour ce faire, il importe d'informer constamment de toutes les décisions officielles", a indiqué la première responsable du secteur  concernant le plan de la gestion de proximité et de la communication.

La ministre a appelé à une collaboration étroite pour une implication plus accrue de tous les intervenants dans la mise en œuvre du programme intégré de pérennisation des cantines scolaires et le versement de la prime de scolarité spéciale de 3.000 da dans les délais. Tous les moyens doivent être mis en œuvre en vue d'affiner la lutte contre la déperdition scolaire notamment dans le cycle moyen et la prise en charge des enfants à besoins spécifiques.

Par : APS.